Profil ajouté

Accueil Guide méthodo Comment concevoir mon budget ?

Comment concevoir mon budget ?

Au commencement il y a le budget prévisionnel souvent appelé BP...

C'est quoi le budget prévisionnel ?

C'est le budget idéal ! Il doit faire apparaître les dépenses et les recettes nécessaires à la réalisation de ton projet.

Il est indispensable pour toi-même et ton équipe. Mais aussi lorsqu'on recherche des financements.

Il évoluera ensuite au fur et à mesure de l’avancée du projet.

Un tableau avec des recettes et des dépenses

Pour se lancer, une méthode consiste à lister en vrac tous les éléments en lien avec l’aspect financier :
- achat de matériel, location de salle, impressions d’affiches, achat d’un nom de domaine pour un site internet, parution de petite annonce dans un journal, location d’un camion, achat de billet d’avion, coût des repas de bénévoles...
- subventions, dons, apports personnels, entrées payantes, prêt de matériel...

 

Tu vas ensuite organiser et préciser ces éléments sous la forme d'un tableau avec deux colonnes.

Colonne 1 = les dépenses

- Liste le plus précisément possible tes besoins d'achat, location...
- N’oublie pas les frais de fonctionnement (les courriers, les déplacements, les assurances, la communication…).
- Donne un titre à chaque dépense. Si une quantité existe, il faut la préciser (ex : repas pour les bénévoles – x 20 )
- Description éventuelle : il s’agit d’un complément d’information à apporter. En général, la description n’apparaît pas dans le budget final mais peut t’aider à te souvenir d’un élément important.

Colonne 2 = les recettes
- Liste tous les apports financiers envisagés ou déjà acquis (bourses, sponsors…).
- Indique la part de financement personnel (souvent appréciée des organismes de soutien).
- Précise la valeur des aides en nature, prêts (= valorisation)

Le BP doit être équilibré !

Pour que ton projet puisse se réaliser, la règle de base c'est dépenses = recettes.

Ca veut dire que lorsque tu as fait le total de toutes tes dépenses, tu dois arriver au même montant côté recettes.

A noter, dans les recettes, on intègre :
- ce qui est obtenu de manière certaine (acquis)
- mais aussi ce qui est en cours d’acquisition (demandé).

Il faut le préciser pour chaque financement.
 

Zoom sur la valorisation

Il s'agit de donner de la valeur à ce qui te permet de faire des économies (les prêts, le bénévolat...).

Par exemple, pour l'organisation d'un événement, on te prête une salle :
soit tu intègres les valorisations directement à ton BP (le plus courant)
- dans la colonne dépenses, on fait apparaître le coût normal de la location,
- et on le reporte dans la colonne recettes en précisant "Prêt de X..."
soit tu indiques les valorisations en complément du BP.

Quelques conseils

Ne pas sous-évaluer : ton projet manquerait de crédibilité et ne pourrait être réalisé.

Justifier chaque dépense en complétant avec des factures, devis…pour être le plus précis et réaliste possible.

Penser à intégrer une marge d’imprévus de 5 à 10 % du budget total.

Dater le BP afin de montrer qu’il est évolutif !

Dans chaque colonne, plusieurs lignes...
Chaque ligne doit permettre de de distinguer un élément du budget. Par exemple :
- Repas pour les bénévoles = une ligne
- Location d’un camion = une ligne
- Entrées payantes = une ligne
-...

En bas de chaque colonne, faire ressortir le total en gras. Et on le redit : TOTAL DEPENSES = TOTAL RECETTES

Astuce !

La plateforme JEP - Jeunes En Projets - offre un espace de gestion entièrement numérique aux porteurs de projets.

Depuis ton espace Projets, tu auras accès à un outil pour t'aider à construire ton budget prévisionnel, vérifier qu'il est équilibré...

N'hésite pas à te faire aider par une structure de proximité pour ces étapes : page Aides > aide méthodologique